Bienvenue au Catharose Nomade

Bienvenue sur le blog de l'ASBL du Catharose Nomade!
Tel 082 22 41 00
Mail à espacecatharose@gmail.com

Soirées Thématiques

NOUVEAU en 2015: 
Une fois par trimestre nous vous convions à une  soirée thématique sur des sujets de société!



Invitation aux Conférenciers, Auteurs, Professeurs, Docteurs , Théologiens, Thérapeutes etc...
qui souhaitent participer à nos soirées!

 Merci de nous envoyer un mail à espacecatharose@gmail.com 
 pour une prise de contact et l 'organisation.


Jeudi 26 Mars 2015 : 20:00 - 23:00



Les Pervers narcissiques.


Qui sont-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Comment leur échapper ?
Rencontre avec Jean-Charles Bouchoux.

"Pourquoi m'as tu abandonné ? Sortir de l'angoisse d'abandon, cesser d'être victime" Le pervers narcissique se situe aux frontières de la folie. Il en réchappe en assujettissant une victime à qui il fait porter ses propres symptômes. Par des mécanismes tel que injonctions paradoxales, identifications projectives et autres manœuvres dilatoires, il créé et maintient une emprise délétère sur sa victime, la poussant vers la culpabilisation, la dépression et dans les cas les plus grave la folie, la maladie et la mort par suicide, accident ou somatisation. La force du pervers narcissique est sa capacité à séduire son entourage et éventuellement à se faire passer pour la victime. Il en profite pour isolerson souffre-douleur, qui bien souvent ne sait plus à qui s’adresser, quand enfin, il commence à prendre conscience de l’aspect toxique de la relation. Pour échapper à l’angoisse d’abandon liée à sa certitude d’être le mauvais objet, le pervers narcissique coupe sa personnalité en deux, présente une image idéale au plus grand nombre et tyrannise une victime qu’il a habilement choisi pour sa faille narcissique. Faille narcissique qui habite aussi le pervers, mais que maintenant il ne manque pas de désigner chez l’autre avec force dévalorisation. Le souffre douleur, lui aussi mené par une angoisse d’abandon tente d’aider son bourreau en le revalorisant. Le couple pervers/victime finissent par se confondre l’un l’autre et si la victime n’accepte pas de lâcher prise, (ce qui équivaut à une perte, à un abandon,) elle risque bien de s’effondrer sous le poids de la dépression de cet autre.

Les mécanismes pervers narcissique 

 Les pervers narcissiques appartiennent aux structures abandonniques les plus précoces et se défendent de mécanismes psychotiques qu’ils installent dans la relation dans une tentative d’expulsion de leurs angoisses. Par exemple, à l’angoisse liée au clivage du Moi (Bon objet/mauvais objet), angoisse de dissociation, de peur de se couper en deux, le pervers narcissique clive la relation : tu es le mauvais objet en projetant dans l’autre ses propres failles par un phénomène d’identification projective. Au déni de la réalité, mécanisme typique de la psychose, le pervers narcissique installe le déni de l’altérité, ainsi que le déni de ses actes et de leurs conséquences. Si la séparation nécessaire entre l’enfant et sa mère entraîne des angoisses ressemblant à s’y méprendre à celles d’un deuil, c’est l’incapacité d’entrer en dépression qui créé l’arrêt de l’évolution de l’enfant. Et c’est le besoin de projeter dans l’autre les angoisses liées au deuil qui fait les mécanismes pervers. 

 Pourquoi reste-t-on accroché à ce qui nous fait mal ?

Souvent parce qu'on a l'angoisse d'être abandonné. Cela, les pervers narcissiques le savent très bien, puisqu'ils utilisent justement chez leurs victimes cette peur pour renforcer leur emprise sur elles.

 Jean-Charles Bouchoux propose d'y remédier lors de cette soirée et nous parlera de son best-seller "Les Pervers narcissiques", où il explique comment se développe l'angoisse d'abandon et donne à chacun les moyens de s'en libérer. 

 Psychanalyste, Jean-Charles Bouchoux pratique aussi la méditation zen. De livre en livre, il ne cesse d'ouvrir la psychanalyse à la spiritualité. [1] Les Pervers narcissiques. Qui sont-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Comment leur échapper ?
Jean-Charles Bouchoux. Ed Eyrolles Paris 2009.


-PAF 10 euros
-8 euros* Membre et prépayés sur le compte avant le 1 Mars 2015
-Ticket article 27 accepté

Centre L'Ilon Perron 
17 place L'Ilon 
5000 Namur
*parking rue du Lombard à coté de la Mutuelle
 Le Catharose Nomade A.S.B.L 
BNP Paribas Fortis 001-4663115-13 
(BE 08 0014 6631 1513) 
 *JCB 2015 avec le NOM et le NOMBRE de places réservées

  *********************************************************************************

Jeudi 28 Mai : 20:00 - 23:00

Peurs et libération des peurs 
selon les traditions de l'Inde 


 Dans le cadre de nos soirées thématiques, nous vous proposons pour cette deuxième rencontre de traiter d'un sujet d'actualité qui est "La peur" proposé par Jacques Scheuer !

 Peurs et libération des peurs selon les traditions de l'Inde Hindoues ou bouddhiques, les traditions spirituelles de l'Inde contiennent des ressources encore trop peu connues chez nous. Connaître ses peurs et en être délivré, n'avoir plus de crainte et ne plus en inspirer à autrui, devenir capable de faire à tout être vivant le "don de l'absence de crainte" : des Upanishads à Gandhi, en passant par le patrimoine bouddhique, voilà un message et des méthodes qui peuvent nous éclairer dans notre Occident d'aujourd'hui.


«Faire don de l’absence de crainte»

 Victoire sur la peur et prise de refuge En dehors de la tradition brahmanique et peut-être même avant elle, d’autres courants spirituels de l’Inde ancienne ont enseigné cet idéal de détachement, de non-violence et d’abolition de la peur. Tradition ascétique et monastique probablement plus ancienne que le bouddhisme, le jaïnisme a poussé très loin le double souci de respecter toute forme de vie et d’éviter la souillure ou le karma négatif que provoque le geste violent: tandis que même les laïcs observent un régime végétarien strict, moines et moniales filtrent leur eau, portent sur la bouche un léger masque de tissu et balaient le chemin devant leurs pas afin d’éviter que de minuscules êtres vivants ne soient avalés ou piétinés. Qu’il s’agisse du mode de vie des disciples laïcs ou de la règle des moines et moniales, le bouddhisme pour sa part s’est montré moins intransigeant au plan des comportements mais tout aussi attentif à l’intention ou à la disposition d’esprit dans laquelle nous agissons. Tant le style de vie que la panoplie des exercices spirituels doivent rappeler sans cesse la nécessité de lutter contre le désir ou la crainte, l’attachement ou la répulsion, et bien plus encore contre les multiples formes d’illusion qui provoquent et entretiennent les passions et, par voie de conséquence, la «souffrance» ou le «mal-être» (dukkha). L’esclavage de la peur, la victoire sur la peur, la promesse d’une libération, l’assurance et l’intrépidité qui animent ceux qui se sont entendu dire «Ne craignez pas»: tout cela traverse la vie et la spiritualité chrétiennes, de la Bible à nos jours.



 Historien des religions, Jacques Scheuer a enseigné les philosophies et les religions de l'Inde et de l'Extrême-Orient à l'Université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve).
Il est membre de l'équipe des Voies de l'Orient (Bruxelles).

 Auteur des livres " L'Inde, entre bouddhisme et hindouisme" & "Un chrétien dans les pas de Bouddha"


 Centre L'Ilon Perron 
17 place L'Ilon 5000 Namur
*parking rue du Lombard à coté de la Mutuelle


-PAF 10 euros
-8 euros* Membre et prépayés sur le compte avant le 1 Mars 2015 
-Ticket article 27 accepté

 Le Catharose Nomade A.S.B.L 
 BNP Paribas Fortis 001-4663115-13 
 (BE 08 0014 6631 1513) 
 *THEMA 2 2015 avec le NOM et le NOMBRE de places réservées



********************************************************************************

Jeudi 24 Septembre : 20:00 - 23:00

Pour cette troisième soirée THEMA , 
nous vous proposons: 
L’Intégration Transgénérationnelle, pour aider l 'individu à advenir comme sujet ! 


Proposé par Monsieur Frédéric Godart
 Auprès de mon arbre y vivais-je vraiment heureux ?

 Aujourd’hui on parle de plus en plus de « psychogénéalogie », de « transgénérationnel », à la radio, sur le web, aux journaux télévisés etc... Un nombre croissant d’écoles thérapeutiques reconnaissent l’importance du « transgénérationnel », d’autre le balaye d’un revers de la main. Cela pose donc débat.Dans cette approche, en plus de l’histoire du sujet, on prend en compte l’héritage de l’histoire familiale et l’aspect culturel… ; on recherche des incohérences, des non-dits, des secrets, des faits marquants. Le but de tout cela est de permettre au sujet d’intégrer toutes ces découvertes, les histoires refoulées, déniées, oubliées dont il a hérité de ses parents, eux-mêmes les ayants peut-être héritées de leurs parents. Il convient parfois de « décrypter » nos ancêtres pour ensuite les replacer dans leurs cryptes. Une fois cette intégration réalisée l’individu peut enfin advenir comme sujet. 


 Programme de la première partie : 

Les détracteurs de la psychogénéalogie et leurs arguments
 L’approche transgénérationnelle : de l’ancien testament au XXI siècle
 o Le livre d’Ezéchiel, Freud, Jung, Dolto et quelques autres
 o Anne Ancelin Schützenberger : Aïe mes aïeux !
 o La science au XXI ème siècle
Un cas mythologique : Un ou deux cas cliniques (peut-être un témoignage)
 Quelques conseils pratiques et sites web Conclusions

 En Deuxième partie 

Débat & Questions réponses


 Frédéric Godart , 48 ans, est psychanalyste. Il consulte à Erbisoeul, près de Mons en Belgique. Ouvert et curieux il a suivi l’enseignement d’écoles de psychanalyse Freudienne et Lacanienne ainsi que diverses formations complémentaires en rapport avec la santé mentale. Il poursuit sa formation continue notamment au Centre d’ Etude de la Psychanalyse de l’Université Libre de Bruxelles dans les sections « Interprétation des rêves », « Epistémologie et Criminologie », « Freud » et « Jung ». 
Son parcours lui a également permis d’être administrateur d’une entité de psychologues avec lesquels il échange depuis de nombreuses années. 


 Son site Internet : www.approches-psychanalytiques.be

Centre L'Ilon Perron 
17 place L'Ilon 5000 Namur
*parking rue du Lombard à coté de la Mutuelle


-PAF 10 euros
-8 euros* Membre et prépayés sur le compte avant le 1 Septembre 2015 
-Ticket article 27 accepté


 Le Catharose Nomade A.S.B.L 
 BNP Paribas Fortis 001-4663115-13 
 (BE 08 0014 6631 1513) 
 *THEMA 3  2015 avec le NOM et le NOMBRE de places réservées